Charles Zacharie Bawao, professeur des universités et personnalité politique congolaise

Charles Zacharie Bawao, professeur des universités et personnalité politique congolaise

Professeur universitaire et personnalité politique congolaise, Charles Zacharie Bawao est né en 1957. Ayant obtenu un doctorat d’Etat ès lettres et sciences humaines, il fut respectivement ministre de la coopération puis celui de la défense du président Dénis Sassou Nguesso.

Membre fondateur de l’initiative pour la démocratie au Congo (IDC), charles zacharie Bawao est du coup président de la coordination de l’opposition IDC-FROCAD.

Charles Zacharie Bawao, ancien serviteur du gouvernement congolais

Reconnu comme une personnalité qui a servi le gouvernement congolais de 2007 à 2012, Charles Zacharie Bawao fut successivement ministre chargé de la coopération, de l’action humanitaire et de la solidarité puis ministre chargé de la défense. Mais, le 25 septembre 2012 lors du remaniement ministériel, il n’est pas reconduit.

Suite à son refus systématique de cautionner le changement de la constitution organisé par le président Dénis Sassou Nguesso, Charles Zacharie Bawao s’en est radicalement pris à ce dernier. Dans deux lettres soigneusement préparées et publiées en 2015, il dénonce l’attitude autarcique du président Dénis Sassou Nguesso qui planifie de se maintenir au pouvoir au terme de son mandat prévu le 14 Août 2016. Selon lui, changer la constitution est une chose juridiquement infondée pouvant éventuellement causé un désastre au sein de la société. Il lance un appel solennel ayant pour but de parer à un « Coup d’Etat Anticonstitutionnel ».

Le philosophe Charles Zacharie Bawao au service de la nation congolaise

Logicien et tenant de la « contradiction performative », Charles Zacharie Bawao a marqué l’année 2015 de son empreinte. En plus d’avoir démissionné du bureau politique de PTC, il a réussi à réunir l’ensemble des acteurs de l’opposition et s’illustre comme un membre fondateur de l’initiative pour la Démocratie au Congo.
Bien qu’il ne soit pas parvenu à faire plier le président Dénis Sassou Nguesso dans sa manœuvre constitutionnelle, il a su mobiliser le peuple congolais à s’opposer au coup d’Etat en cours, lors d’un immense meeting organisé à Brazzaville le 27 septembre 2015 par l’IDC et le FROCAD.

Dans un communiqué, Charles Zacharie Bawao dénonce l’état de siège instauré dans son pays et les violences qui ont occasionné plusieurs pertes de vies humaines. Aussi, il a condamné fermement les restrictions sévères des libertés publiques et l’emprisonnement de manifestants pacifiques. Des enlèvements qui surviennent au moment où 95 % des congolais rejettent un simulacre de scrutin référendaire. En accord avec les autres leaders de l’alliance IDC, Charles Zacharie Bawao appelle les congolais à poursuivre la désobéissance civile et citoyenne. Un acte qu’il juge légal pour chasser le président Dénis Sassou Nguesso, qui après 30 ans au pouvoir, veut faire du Congo un royaume.